Bienvenue à Rouvroy

La commune de Rouvroy

Villages de Couvreux, Dampicourt, Harnoncourt,
Lamorteau, Montquintin, Rouvroy et Torgny

Bienvenue à Rouvroy

La commune de Rouvroy

Se protéger contre les risques d’inondation par ruissellement et les coulées de boue

Les journées plus chaudes du printemps et du début d’été ne sont plus très loin. Avec elles, revient le risque d’inondations boueuses lors des premiers orages survenant dans les campagnes où les champs ont été récemment semés (maïs, betterave, pomme de terre, pois, etc.). Ces inondations ne sont pas liées directement à un cours d’eau, mais aux endroits où se concentrent les eaux de pluie : à titre d’information, il y a 10.500 km d’axes de concentration du ruissellement répertoriés sur la Wallonie. L’expérience des années précédentes nous a appris qu’avec un peu de préparation, il est possible de limiter fortement l’apparition de ces phénomènes d’érosion intense, et de diminuer les dommages causés aux habitations, aux jardins et aux voiries.

Mon terrain est-il à risque, et si oui, comment me protéger ?                

Si vous n’avez jamais été confronté à ce problème, cela ne veut pas dire que le risque n’existe pas : en effet, ce type d’inondation est essentiellement liée à l’orage, et c’est parfois très localisé (à cent mètres près, on est inondé ou pas). Pour vérifier si votre terrain est situé sur un axe de concentration du ruissellement, il est utile de consulter la carte LIDAXES sur le Géoportail de la Wallonie. Bien entendu, le bon sens s’applique aussi : si votre terrain est situé en contrebas d’un versant agricole cultivé, même sans axe de concentration identifié, une coulée de boue peut survenir.

Dès lors que votre terrain est soumis à un risque de ruissellement, voici quelques recommandations pour vous protéger. La première série d’actions à mener sur votre terrain et votre habitation est d’assurer le bon fonctionnement des ouvrages de collecte et d’évacuation des eaux de pluie : nettoyer les caniveaux, avaloirs, corniches et rigoles de tous les débris (feuilles mortes, banchettes, mousses,..) qui ont pu s’y accumuler durant l’hiver. La deuxième action va consister à imaginer le trajet des écoulements intenses éventuels sur le terrain, et à dégager un passage libre : aucun tas de bois, bac à fleurs, compost, sac de terreau et autre réserve de matériel pouvant faire obstacle au ruissellement (ou être emporté vers l’aval). Et en dernier lieu, il faudra protéger ce qui risque malgré tout d’être touché par les eaux, ainsi par exemple : boucher les aérations de cave et soupiraux, surélever les machines et les armoires, enlever les tapis, etc. Il est aussi malin de garder à portée de main quelques outils : pelle, râteau, brosse et raclette, pompe vide-cave, bottes et lampe de poche. La commune peut aussi vous fournir quelques sacs de sable.

En tant qu’agriculteur, quel est mon rôle et quelle est ma responsabilité ?

Disons-le d’emblée, la législation est peu contraignante en termes d’obligations liées à la lutte contre l’érosion et les inondations pour l’agriculteur. On peut pointer trois obligations, toutes liées à la conditionnalité des aides agricoles : interdiction de cultures sarclées sur les parcelles en pente supérieure à 10 % (sauf si implantation d’une bande enherbée de 6 mètres de large minimum en bas du champ), interdiction de cultiver/labourer/pulvériser au bord des routes (sur 1 mètre de large), interdiction de détruire les haies, bosquets, talus, etc., (sauf si autorisé par un permis d’urbanisme). A l’intérieur de ces limites, l’agriculteur est en principe libre de cultiver ce qu’il souhaite, de la manière qu’il souhaite et sur l’étendue qu’il souhaite (et dans le respect, bien entendu, d’autres législations comme le Programme de Gestion Durable de l’Azote p. ex.)

Cette approche plutôt ouverte répond à l’objectif de laisser l’agriculteur opérer ses choix culturaux et ses pratiques agricoles de la manière la plus créative possible, pour faire face aux impératifs agronomiques et au contexte économique. Et précisément, en matière d’érosion, voici les pratiques agricoles qui offrent de bonnes garanties pour diminuer le risque d’apparition d’une coulée de boue :

  1. Limiter la longueur dans le sens de la pente sur même champ à maximum 150 mètres : plus le ruissellement peut accélérer sans rencontrer une autre culture ou un obstacle, plus il est en mesure d’arracher du sol et de provoquer une coulée de boue.
  2. Pratiquer un assolement varié : sur un même versant, l’idéal est d’avoir une mosaïque de champs alternant cultures d’hiver vs cultures de printemps) et de prairies différenciés, obligeant le ruissellement à trouver différents chemins à la surface du sol, favorisant ainsi l’infiltration et diminuant l’apparition de ravines.
  3. Couvrir le sol : la présence d’une plante ou de résidus de culture (pailles, cultures intercalaires, mulch) limite la destruction des mottes de terre par les gouttes lors d’un orage.
  4. Travailler le sol de manière à créer un état de surface favorable à l’infiltration, éviter l’émiettement et travailler en bonnes conditions d’humidité : cela empêche le tassement, préserve la structure du sol, et favorise l’infiltration en profondeur.
  5. Maintenir le taux d’humus au-dessus de 3 % : une terre bien pourvue en matière organique (M.O.) stable offre jusqu’à 20 % de résistance à l’érosion en plus qu’une terre pauvre en M.O. La clé pour cela est une gestion raisonnée de la fertilisation organique (fumier, compost, …), du travail du sol et des rotations (y compris les résidus de culture).
  6. Installer des éléments de protection : de préférence naturels et permanents (comme des bandes enherbées, des haies), ou artificiels et temporaires (fascines, ballots ancrés dans le sol), ces éléments localisés peuvent offrir un ultime barrage, une ultime protection et faire la différence à l’aval entre un dommage tolérable et une petite catastrophe.
  7. Travailler le sol perpendiculairement à la pente n’est pas la solution miracle : contrairement à une idée reçue, le sens des sillons de labour ou faire des buttes perpendiculaires à la direction de l’écoulement n’a pas un effet déterminant contre l’apparition des coulées de boue en cas d’orage violent ; toutefois, cette pratique peut être un « plus » dans certains cas particuliers (pente inférieure à 3 %, relief très uniforme).

Rappelons que le rôle de l’exploitant agricole, cultivateur ou éleveur, est aujourd’hui multiple : produire notre alimentation, mais aussi assurer une forme d’entretien des paysages. Ceci est particulièrement visible dans les communes rurales où les villages sont entourés de magnifiques étendues cultivées et pâturées. La lutte contre l’érosion est donc avant tout le défi des agriculteurs, dont les champs sont les premières surfaces à subir une dégradation lors d’un orage.

L’action des services communaux

Les services communaux ont un rôle à jouer à deux niveaux. D’une part, le service des travaux et des voiries assure le bon fonctionnement des ouvrages hydrauliques comme les fossés, caniveaux, avaloirs, et canalisations, par un entretien régulier. Le planning des entretiens est souvent adapté pour tenir compte de la saison des orages (de mai à septembre) ou d’une alerte « orages » de l’IRM. Ce service est aussi le premier à intervenir, en parallèle avec les services de secours et de police, lors d’événements météorologiques exceptionnels. Certaines communes disposent d’hommes et de matériel (tractopelle, camion,…) pour effectuer rapidement des travaux afin d’améliorer les écoulements.

D’autre part, en complément avec ce travail de protection, le service de l’urbanisme ou du développement territorial assure un rôle de prévention avec une perspective à long terme, en effectuant les vérifications avant tout projet d’urbanisme sur un axe de concentration du ruissellement (comme prévu par le CoDT). Ces services sont souvent en liaison régulière avec la Cellule GISER du Service public de Wallonie pour les sites ayant été inondés sur la commune, et avec le Service technique provincial pour réaliser des aménagements anti-inondations. De nombreuses administrations communales participent également aux plans de gestion des risques d’inondations, afin de coordonner les actions avec les communes voisines, et de se maintenir parfaitement informées. La Cellule GISER édite des guides techniques pour les candidats bâtisseurs en zone soumise à un risque d’inondation par ruissellement (voir sur www.giser.be)

Check-list INONDATION (Je suis inondé, que faire ?)

  1. Protéger
  2. Couper l’électricité si danger de court-circuit, le gaz, le chauffage.
  3. Mettre les personnes vulnérables à l’abri.
  4. Alerter
  5. Service de secours : 112 (en cas de danger de mort pompiers – ambulance) ou 1722 en cas de moins urgent (https://www.sos112.be/fr/pas-urgent)
  6. Eviter de saturer le réseau GSM (uniquement appels urgents et importants)
  7. Secourir
  8. S’équiper (bottes, gants, lampe de poche)
  9. Evacuer l’eau, racler la boue.
  10. Ecouter la radio et les réseaux sociaux officiels, suivre les consignes des autorités.
Dernière modification le 16 avril 2019

Familles monoparentales

La thématique « Familles monoparentales parentales dispose à présent d’une partie spécifique sur le portail de l’Action sociale.

Dans le cadre de son plan de gender mainstreaming (intégration de la dimension du genre dans les politiques), la Wallonie s’est fixée comme objectif de soutenir les familles les plus précarisées, particulièrement les familles monoparentales, en les sensibilisant à l’accès à leurs droits.

Au départ des recommandations d’une étude menée par l’Université de Namur, le Service Public de Wallonie (SPW Action sociale) a mis au point un site internet dédié aux familles monoparentales.

Un focus « familles monoparentales », qui est concerné ?

Etre une famille monoparentale ce n’est pas seulement être une maman ou un papa qui vit seul-e avec son/ses enfant(s).

Dans les faits, ce focus concerne tous ceux et celles qui, à un moment de leur vie, se retrouvent en situation d’assumer seul(e) de manière permanente, principale, égalitaire ou occasionnelle, l’hébergement et l’éducation d’un ou plusieurs enfant(s).

Dernière modification le 16 avril 2019

PV des Conseils communaux

Veuillez trouver, ci dessous, une version téléchargeable au format PDF des procès-verbaux (approuvés) des séances du Conseil communal, par années.

(En construction...)

Dernière modification le 16 avril 2019

Note de politique générale

"DÉCLARATION DE POLITIQUE COMMUNALE" (DPC) POUR LA LÉGISLATURE  2018-2024

1-Introduction 

Notre monde change rapidement et nous nous devons de le préserver. 

Une Commune (si petite soit-elle) a le devoir d’agir localement tout en gardant une vision globale et ce, tout en s’adaptant aux diverses évolutions sociétales et environnementales selon ses possibilités et ressources. 

Notre commune doit se dépasser, fédérer, être audacieuse et montrer l’exemple de la construction d’un monde, d’une société, où chacune et chacun d’entre nous y trouvent sa place et s’y sentent bien.

Nous avons le devoir d’être à l’écoute et au service de l’ensemble de nos concitoyens. 

Développer des projets et proposer des services pour tous : c’est avec cet état d’esprit et ces ambitions que nous vous présentons cette déclaration de politique générale de législature. 

2-Une Commune activement à l’écoute de ses concitoyens

Pour la première fois à Rouvroy, un Programme Communal de Développement Rural a été initié pour permettre à la population d’exprimer ses souhaits pour l’avenir de sa Commune. Les actions ont été listées et priorisées. De commun accord, la Commission Locale de Développement Rural, le Collège et le Conseil communal mettront en œuvre ces fiches projets. Ainsi, la rénovation et la sécurisation de la salle de Couvreux, les pistes cyclables et la création d’une maison de village à Torgny devraient voir le jour suite à cette initiative communale. 

Parallèlement, des groupes de travaux thématiques avec participation citoyenne seront mis en place et animés par chaque échevin. Le but étant, une fois de plus, de cerner le souhait de la population et de réaliser des actions ponctuelles en conséquence.

3-Une Commune fédératrice

Elle rassemble et coordonne. 

Notre Commune se doit de soutenir des projets s’inscrivant dans une optique de développement et d’amélioration de la vie de nos habitants, tant sur le plan social, économique, environnemental, culturel que sportif. 

De plus, la Commune sera vigilante et réactive envers toutes les initiatives fédérales et wallonnes qui correspondraient à ses spécificités et elle fera part de sa réactivité et créativité. 

Comme déjà par le passé, le Collège proposera au Conseil de saisir les opportunités de coopération avec nos communes voisines tout en s’assurant, le cas échéant, d’une plus-value à l’attention de nos citoyens. 

Notre agriculture sera épaulée dans ses initiatives d’innovation allant dans le sens de l’intérêt commun. L’Aménagement Foncier et le Programme Communal de Développement Rural, nouveaux outils mis en place lors de la précédente législature, vont nous aider à atteindre, entre autres, cet objectif.

Nos associations continueront d’être soutenues dans leurs activités. Notre souhait est de leur venir en aide afin de maintenir un véritable tissu social et culturel dans nos villages. 

Nos aînés et notre bibliothèque seront appuyés dans leurs activités intergénérationnelles existantes et à venir. Les partenariats intergénérationnels de nos associations, écoles, crèche, bibliothèque avec le home et la résidence service de la Sainte Famille seront soutenus et encouragés. 

Nos jeunes seront également invités à prendre des initiatives favorisant le brassage des générations. 

Nos artistes et artisans locaux continueront d’être mis à l’honneur entre autres au travers de l’exposition Rouvr’ART, du Festival du Film Nature de Namur délocalisé à Rouvroy mais aussi grâce, notamment, aux initiatives du ROx, du Syndicat d’Initiative, de Saulenvie etc... 

Le souhait est d’augmenter encore la cohésion sociale de l’ensemble de notre population : des activités ensemble et pour tous. 

Le Centre Public de l’Action Sociale a l’objectif de proposer des rendez-vous et des activités d’informations ludiques et éducatives afin d’ancrer socialement les plus en marge d’entre nous : chacune et chacun auront encore et toujours leur place à Rouvroy. 

Toutes les initiatives intergénérationnelles diversifiées pourront, à terme, augmenter notre solidarité et pourquoi pas à l’échelle de notre Commune, être une solution à la problématique d’inversion de la pyramide des âges. Jeunes et moins jeunes prendront goût à vivre des activités ensemble, à apprendre l’un de l’autre et à s’entraider tout simplement.

Une attention particulière sera portée par le Centre d’Action Sociale aux personnes les plus fragiles de notre communauté. A cet effet, des actions de sensibilisation et de prévention du surendettement ainsi que l’aide alimentaire et l’accompagnement des familles endettées seront poursuivis. 

Nous maintiendrons et faciliterons autant que possible des événements/inaugurations créés par et pour la population. Notre vision est de réaliser des événements à participation citoyenne qui auront pour but de rassembler, autour d’un même objet, l’ensemble de nos villages, de nos associations et de nos citoyens. Ces projets se voudront fédérateurs et identitaires. 

4-Une Commune moderne, ambitieuse et audacieuse

Nous montrons l’exemple ! 

La diminution des ressources naturelles de notre terre engendre une augmentation des coûts de nos besoins énergétiques, et parallèlement, notre climat est en mutation. Ces deux éléments engendrent de nouveaux défis et nous emmènent au fondement de ce que l’on nomme le développement durable. 

Notre Commune se doit d’être proactive en intégrant autant que possible, cette notion dans les cahiers des charges de ses projets. 

Dans le même ordre d’idée et suite à la volonté de la Commune de Rouvroy et du groupe « Pep’s Lux » de s’inscrire dans une dynamique de « convention des Maires », des analyses seront posées sur certains anciens bâtiments énergivores afin in fine, d’obtenir une utilisation rationnelle de l’énergie. 

Une mobilité durable à l’échelle de notre Commune axée sur 4 points : 

1. la locomobile, outil déjà mis en place et à la disposition de l’ensemble des habitants, 

2. le transport des aînés lors de leurs réunions mensuelles et la continuité de notre réseau de voies lentes qui à terme, reliera l’ensemble de nos villages aux réseaux des communes limitrophes, 

3. le service d’épandage et de déneigement communal continuera à disposer des moyens nécessaires car ils sont indispensables pour maintenir la mobilité de tous malgré une météo défavorable, 

4. les actions mises en place par la grappe mobilité issue de la Commission Locale de Développement Rural du Programme de Développement Durable. 

Nos forêts ne seront pas en reste, elles suivront également ce principe à travers une gestion durable de celles-ci. 

Notre eau, ressource naturelle très précieuse, sera préservée et protégée. Des investissements seront poursuivis pour maintenir sa qualité et améliorer sa distribution. 

L’étude d’un captage d’eau non alimentaire à disposition de nos agriculteurs sera réalisée pour leur bien-être mais également pour pallier aux pénuries d’eau qui risquent de devenir légion et de toucher l’ensemble de notre population. 

Il sera mis en œuvre des actions de sensibilisation, d’éducation et d’information afin d’augmenter la qualité de nos eaux de surfaces. 

L’eau est un bien précieux dont notre Commune est propriétaire/dépositaire, soyons tous acteurs dans le maintien de sa qualité et unissons-nous par des actions quotidiennes.

Une attention particulière sera apportée à l’embellissement de nos villages en collaboration étroite avec sa population et son Cercle Horticole. 

Nous sensibiliserons nos agriculteurs à des aménagements et à choisir, d’un commun accord, de contribuer à l’amélioration de l’impact de leurs activités sur l’environnement, tout en veillant à la viabilité des exploitations agricoles. Nous continuerons comme de coutume à introduire des demandes de rénovation de voiries agricoles afin de pérenniser notre réseau. 

Sur le plan du tourisme, nous serons particulièrement attentifs à la valorisation de notre patrimoine et ce, en partenariat avec nos acteurs de terrain dont notamment le Syndicat d’Initiative et la Maison du Tourisme de Gaume. De nouvelles infrastructures communales devraient compléter l’offre existante et permettre aux acteurs du tourisme d’augmenter l’attractivité de notre patrimoine gaumais. La réalisation des projets inscrits dans l’Aménagement Foncier et le Programme Communal de Développement Rural augmentera également considérablement l’offre globale. 

En ce qui concerne l’enseignement, nous sommes attachés au fait qu’un enseignement de qualité dans nos villages aidera nos enfants à se construire, non seulement intellectuellement mais aussi socialement. Conjointement, aider nos jeunes à adopter une attitude citoyenne responsable fait partie de nos objectifs. Le Conseil communal des enfants leur permettra d’apprendre à s’exprimer, d’être critiques, actifs, solidaires, responsables et constructifs. Nul doute que cette première implication concrète dans la vie de leur Commune marquera les esprits et formera des citoyens attentifs et respectueux. Ce conseil communal des enfants est et devra continuer à être un véritable lieu d’échanges entre ces jeunes citoyens et leurs représentants. La possibilité de placement de préaux pourra par exemple y être étudiée. 

Les implantations d’Harnoncourt et de Lamorteau seront agrandies via le Programme Prioritaire de Travaux de la Fédération Wallonie Bruxelles. 

En plus du ROx, nos sportifs devraient pouvoir bénéficier, de nouvelles infrastructures telles qu’un terrain de Roller Hockey, un circuit permanant pour VTT, des terrains de pétanque, … qui cerise sur le gâteau, permettront d’obtenir une reconnaissance Centre Sportif Local pour notre ROx. 

Torgny devrait être le dernier village à bénéficier d’une plaine de jeux, aire de repos et pique-nique de façon à ce que chaque entité possède des infrastructures de convivialité. 

Notre patrimoine viticole sera agrandi et valorisé par la création d’un pied à terre (inscrit au PCDR) au cœur même des vignes permettant le stockage du matériel d’entretien mais également, la mise en valeur de notre savoir-faire développé par Ecoculture. 

La valorisation du saule sera poursuivie au travers des actions menées en partenariat avec l’association Saulenvie. L’ensemble de ces activités est un bel exemple de développement durable et de transmission d’un savoir ancestral qui fait partie de notre identité. Nous espérons qu’à terme, la culture du saule sera développée sur notre territoire permettant la réalisation d’un circuit court avec le concours de nos agriculteurs. 

5-Une commune accueillante pour tous

Maintenant que le CPAS a intégré ses nouveaux locaux, le bâtiment de l’administration communale sera retravaillé, réorganisé, transformé afin d’optimaliser l’utilisation de l’espace pour que le travail des agents et l’accueil de la population y soient améliorés avec un accent particulier sur le bien-être au travail et l’accessibilité de nos Personnes à Mobilité Réduite. 

L’accueil extrascolaire de nos écoliers sera pérennisé et professionnalisé. 

Des synergies devront continuer à se développer entre nos écoles, notre bibliothèque, l’accueil extrascolaire et la crèche du Mersan. 

La sécurité sera améliorée aux abords de nos écoles par la pose d’une signalisation adéquate. Des actions citoyennes en partenariat avec la Police et le Conseil Communal des enfants seront proposées mises en œuvre. Conjointement à cette action, nous souhaitons réaliser une analyse des risques concernant la sécurité routière sur l’ensemble de notre territoire. 

Afin de permettre à celles et ceux qui souhaitent rester ou venir vivre dans notre commune, des terrains à bâtir seront proposés à la vente. 

La voirie entre Dampicourt et Couvreux sera elle aussi sécurisée dans le Plan d’Investissement Communal de la Région Wallonne. 

L’unité scoute de Rouvroy aura très vite la possibilité de développer des activités (en sécurité et au sec) grâce au bâtiment qui sera mis à leur disposition sur l’assiette de la gare de Lamorteau. Endroit idéalement situé et sécurisé, au cœur d’une voie piétonne, d’une place de convivialité, d’une aire de jeux complète et à proximité de notre bibliothèque. 

Une attention particulière sera apportée à l’aspect général et à l’amélioration de nos infrastructures de sépultures.

En matière de logements sociaux mis à disposition de nos concitoyens, il est à noter que Rouvroy est la Commune la mieux achalandée de Gaume. Cependant, pour continuer notre rôle social et permettre au plus grand nombre d’avoir accès à un logement décent tout en revitalisant des bâtisses abandonnées, nous allons notamment créer logement supplémentaire au numéro 14 de la rue du 08 septembre à Dampicourt. Le Collège restera attentif à d’autres opportunités d’achat/construction afin de continuer à revitaliser l’immobilier local tout en remplissant son rôle social. 

Une autre action sociale nous tient à cœur: il s’agit de l’accès à la propriété avec la possibilité d’éviter le déracinement de celles et ceux qui souhaitent revenir ou continuer à vivre dans notre Commune. C’est pourquoi, de nombreux terrains à bâtir que nous voudrons à un prix démocratique seront mis en vente. Les études démographiques nous poussent à persister dans cette voie. 

6-Une Commune acteur économique

Gérer les finances communales en bon père/mère de famille et n’avoir recours à la taxation pénalisante qu’en cas de nécessité absolue sont nos priorités économiques. 

Nous devons continuer à soutenir nos entrepreneurs, sources d’emplois, dans le développement de leurs activités tout en étant vigilants à pérenniser notre cadre de vie rural. 

Etudier la faisabilité d’une centrale de biométhanisation, en collaboration avec le monde agricole et le cas échéant d’autres acteurs potentiels, serait une excellente opportunité à concrétiser. 

La possibilité d’aménagements de locaux commerciaux/artisanaux sera également étudiée. Dans le même ordre d’idée, la mise à disposition de terrains aux indépendants et entreprises dans le Zoning Artisanal de Lamorteau sera proposée. 

Il conviendra de continuer de maintenir les primes existantes : médecin, création PME, raccordement eau, électricité et aménagement des abords, … tout en créant éventuellement de nouvelles, afin de garder et facilité l’entreprenariat de nos acteurs économiques. 

7-Une Commune qui communique

La communication des élus avec la population, en veillant à se tenir à sa disposition dès qu’elle en fait la demande et en répondant de manière claire à ses souhaits, est également une de nos priorités ainsi que :

  • La communication de nos associations avec l’ensemble des habitants grâce entre autres au bulletin communal.
  • La communication, informations diverses, téléchargements de documents, via le site internet communal (totalement remanié). 

Il faudra également continuer les « rencontres citoyens-élus » pour échanger au sujet de projets et communiquer de l’état d’avancement de travaux en cours ou à venir. 

8-Conclusion

Notre projet se veut ambitieux car notre souci est de viser le bien-être de tous nos concitoyens. L’ensemble des sujets évoqués dans cette déclaration n’est ni restrictif ni exhaustif. 

En poursuivant de tels objectifs, la population comprendra qu’elle est au centre de nos préoccupations et que lui offrir un cadre de vie agréable, lui assurer des conditions économiques et sociales acceptables contribueront à faire de Rouvroy une entité où chacune et chacun puissent vivre en toute sécurité avec de belles perspectives de développement personnel au sein de notre collectivité. 

On peut être petit et faire de grandes choses. 

Notre souhait le plus cher est que nos concitoyens soient heureux et fiers de leur Commune et que l’identité Rouviroise rayonne au-delà de ses frontières.

N'hésitez pas à consulter la déclaration de politique générale accompagnant le budget 2019 en cliquant ici.

Dernière modification le 18 avril 2019

Collecte de vélos en bon état via le Recyparc de Dampicourt (rue Sainte-Anne) le samedi 27 avril 2019

Les vélos récoltés sont offerts à diverses associations : .....

CPAS, Maisons Croix-Rouge, écoles, accueils extrascolaires, asbl,....

Vous trouverez encore davantage d'informations sur cette opération en vous rendant sur la page internet de l'AIVE (Association intercommunale pour la Protection et la Valorisation de l'Environnement) : www.idelux-aive.be : Déchets > Actualité

Dernière modification le 11 avril 2019

Rouvr'Art 2019

Votre Commune organise, pour sa 8ème édition, l’exposition d'artistes et d'artisans rouvirois. Celle-ci se déroulera du 29 mai au 06 juin 2019 au Syndicat d’Initiative de Torgny et à la salle du Foyer Culturel (Place Albert Paul).

Au programme : caricatures, peintures, photographies, sculptures, broderies et démonstrations de dentelle au fuseau durant le WE.

Entrée gratuite tous les jours de 14h00 à 18h00.

Dernière modification le 16 avril 2019

Le Festival International Nature Namur s’exporte à Rouvroy

Du 19 au 22 avril 2019 au ROx - Hall Sportif et Culturel d'Harnoncourt .

Le Festival International Nature Namur s'exporte à nouveau à Rouvroy. Durant 4 jours, venez découvrir l'exposition intérieure du Concours International Nature Namur mais également de photos de notre Gaume par Etienne LENOIR, Philippe TOUSSAINT, Philippe ALLARD mais aussi des photographes Rouvirois. 

Au programme :

  • Le vendredi 19 avril 2019: Conférence de Monsieur Jean-Luc RENNESON sur la réserve naturelle de Torgny ;
  • Le samedi 20 avril 2019 : projection de films natures sélectionnés par le Festival Nature Namur et rencontre avec l'un des auteurs ;
  • Le dimanche 21 avril 2019: balades nature et atelier culinaire (sur inscription).

ENTRÉE GRATUITE POUR TOUS...

Pour plus d'information: 

Dernière modification le 18 avril 2019

Proxipedia : le nouvel outil pour tout savoir sur les pouvoirs locaux

Proxipedia est un outil d'apprentissage vous permettant de parfaire vos connaissances sur la vie des pouvoirs locaux.

Utilisant la technique de l'e-learning, Proxipedia vous propose des cours variés portant sur :

  •  le fonctionnement général des pouvoirs locaux

  •  les marchés publics

  •  les finances publiques locales

  •  la fonction publique locale

Connectez-vous sans plus attendre au site Proxipedia

Vous y trouverez de nombreuses applications facilitant la compréhension des concepts proposés, des commentaires, des activités interactives,...

Le folder de présentation Proxipedia est téléchargeable sur le portail des Pouvoirs locaux.

L’accès à la plateforme se fait via :  http://proxipedia.wallonie.be/ 

Pour de plus amples informations afin de rédiger votre article : proxipedia.pouvoirslocaux@spw.wallonie.be – 081/32.36.73


Service public de Wallonie
intérieur action sociale
Avenue Bovesse, 100
5100 Jambes

www.wallonie.be







Dernière modification le 4 janvier 2019

Contact